Lexique

Lexique des danses de l'été

Pour bien comprendre d'où vient le Zoukafricanism, il est nécessaire de connaître l'histoire des danses de l'été. Souvent inspirées de rythmes Zouk ou Afro, les danses de l'été n'ont pas toujours fait des tubes ... Et pourtant, quel que soit le style, bouger sur un rythme endiablé comptera cette année encore parmi vos meilleurs souvenirs !

Depuis maintenant 7 ans, les ZOUKA se sont donnés pour mission de ne faire que des tubes de l'été (été comme hiver), et le dernier Tube de l'été 2017 (ON VA S'AMBIANCER !) risque bien d'être encore signé ZOUKA !

Apprenez-en un peu plus sur les danses qui les inspirent, grâce à ce lexique des danses qui donnent chaud ! À consulter entre deux verres de Ti' Punch* !

Rechercher un mot :  
  Rechercher
© ZOUKA - Tous droits réservés - Licence moteur lexique © Le Juste Web 
Résultats :Initialisation... (veuillez patienter) terme(s)

  • A
  • Afro

    Les danses d'origine Africaine sont regroupées sur le terme de "danses Afro". Ce terme est en réalité très large.. Il tend à regrouper les danses actuelles et passées originaires du continent Africain. Ainsi ces danses ont encore des similitudes avec les danses sacrées et rituelles qui étaient exécutées lors de cérémonies. Une partie de ces rituels servaient d’exutoire, pour "lâcher", et ceci explique en partie pourquoi ces danses paraissent parfois si incohérentes ou véhémentes... En réalité, lâcher prise est toujours bénéfique et c'est tout naturellement que ces danses rituelles se sont propagées parmi les profanes, pour faire la fête ! En France, le terme "Afro" est apparu dans le début des années 1970.


  • C
  • Cha-cha-cha

    Le Cha-cha-cha arrivé en 1954 à Cuba a succédé à la mode du Mambo, lui aussi né dans ce pays si propice à la chanson rythmée. Il est plus lent que le Zouk, bien plus lent, mais à l'écouter de plus près, son côté reposant cache une certaine énergie. En écoutant bien le moment des impulsions de la caisse claire, vous pourriez y reconnaître des éléments du Zoukafricanism (4, 7, 4, 7 ..).

  • Collé-Serré (ou kolé séré)

    Le "collé-serré" est une variante du Zouk, également connue sous le nom de Zouk Love. Elle a la particularité de se danser très près du corps de son partenaire, et les thèmes des chansons sont toujours romantiques ou du domaine de la séduction, particulièrement propice lors d'une danse pendant un début de soirée de vacances ensoleillée.

  • Coupé Décalé

    Né à Paris dans le début des années 2000 dans les milieux ivoiriens de Paris, le coupé-décalé est apparu presque simultanément en Côte d'Ivoire, du fait des liens entre les deux pays. Il se danse de plusieurs manières, très originales, et consiste à enchainer des figures plus spéciales les unes que les autres. Cette danse se revendique du mouvement culturel appelé la Sagacité. Parmi les figures les plus originales, on peut citer le "Fatigué fatigué", le "debout debout", ou plus récemment le "Guantanamo" ou le "Passement de jambes", spécialité d'un des membres des Zouka...


  • D
  • Dancehall

    Le Dancehall est un style musical apparu en Jamaïque vers la fin des années 1970. Si l'on traduit "Dancehall" en Français, on obtient…"Salle de danse" ! À partir de là, tout s'éclaircit ! Il a évidemment beaucoup évolué depuis ses origines, et les rythmiques électroniques empruntées au Raggaeton et au Hip-hop sont très fréquentes. On utilise d'ailleurs le terme "Ragga" pour désigner les titres de Dancehall au tempo très rapide. Le Dancehall puise une partie de ses origines dans le Raggae, puisque ses premiers morceaux étaient composés de boucles et d'échantillons provenant de classiques du Raggae. On peut distinguer le Dancehall à proprement parler du "Ragga Dancehall" (aussi connu sous le nom de "Raggamuffin") : c'est comme du Dancehall, mais en plus méchant !


  • K
  • Kolé-séré

    Voir Collé-serré.

  • Kuduro

    Commençons par le plus amusant : Ku duro signifie "Cul Dur" en langue Portugaise ! Inventé en 1996 en Angola, le Kuduro. Il a la particularité de pouvoir se danser en groupe. Peut-être que le plus marrant est finalement pour la fin : Le créateur du Kuduro dit avoir crée cette danse en ayant vu une vidéo de Jean-Claude Van Damme éméché. Il lui a suffit d’accélérer les pas pour en faire une danse !


  • L
  • Lambada

    Les plus jeunes ne connaissent peu-être pas la Lambada mais plutôt le "Zouk Brésilien"... Pourtant la lambada est fondamentale dans l'histoire qui nous intéresse : celle des musiques du Soleil ! Originaire du Brésil provenant d'influences du reggae, du merengue, et de la salsa principalement, la lambada s'est popularisée, notamment en 1989 lorsque ce rythme entêtant dérivé du carimbo a explosé les Charts de l'Été ! La Lambada se danse "collé-serré", corps contre corps. Beaucoup plus charnelle que la salsa, la Lambada doit son nom au mot "balayage" dans la langue Portugaise. Du fait de cette proximité plus affirmée (c'est le moins que l'on puisse dire !) des corps, elle détrône parfois le Zouk-Love, et permet des figures et pas de danse beaucoup plus libres.


  • M
  • Mambo

    Né entre 1937 et 1943 dans les night-clubs de La Havane à Cuba, le Mambo signifie à l'origine "voix en chœur" ou "chants sacrés". Le final d'un Mambo est très souvent une improvisation rapide sur rythme effréné ! Pourtant, le Zoukafricanism n'a pas été puiser ses racines dans la rythmique du Mambo, puisque celui-ci exécute un mouvement de 12 battements sur 8 temps.. Mais le final y est !

  • Merengue

    Les origines du Merengue, apparu au début des années 1930 sont incertaines. Il puise ses racines dans un terreau Cubain ainsi que dans des origines Haïtiennes et de République Dominicaine. La légende raconte qu'un homme avec une jambe de bois se serait mis à danser lors d'une fête au XVIII siècle, et que les autres membres de la soirée l'auraient imité. Le merengue se danse à deux, avec un mouvement des hanches assez prononcé. Il est souvent confondu avec la Salsa car il permet de danser des figures aussi complexes, mais plus simplement.

  • Moombahton

    Ce style musical est un bébé comparé aux autres ! Mais un bébé très efficace ! Il apparait en 2009, et doit son nom au titre "Moombah" composé par DJ Chuckie, puis remixé par Afrojack. Son nom provient de la fusion entre le titre de ce fameux morceau "Moombah" et le mot "Reggaeton". Le Moombahton est un genre qui mélange le Reggaeton et la House tribale. C'est une sorte de "House lente" qui emprunte les arrangements et les percus du Reggaeton. C'est un style un peu plus "violent" (toute mesure gardée) que le Reggaeton, notamment au niveau des basses, souvent plus profondes, mais également au niveau des sons tranchants utilisés durant les breaks ou bien en tant qu'éléments percussifs. S'il était plus gentil, le Moombahton serait du Dancehall ou du Reggaeton ! Mais il ne l'est pas :-) Il est ultra-dansant, et plus envoutant que le Dancehall, notamment grâce à ses basses puissantes et profondes (les puristes diront "Sub").


  • R
  • Raggaeton

    Tout le monde n'aime pas le Raggaeton ! … En même temps, tout le monde n'aime pas faire bouger ses hanches, et le Raggaeton est justement fait pour ça ! Ce genre musical est originaire d'Amérique du Sud, et par rapport aux autres rythmes soleil, il est relativement récent, puisqu'il date des années 1990. Comme son nom l'indique, c'est un croisement entre le reggae (mais en plus rapide), et le Dancehall (il est d'ailleurs souvent confondu avec le ragga-dancehall). Au niveau du son, c'est très électronique, et ça sent les boites à rythmes Hip-hop à plein nez ;-) C'est un des rythmes les plus dansants et les plus "endiablés" ! Restez à l'affut, car chez les Zouka, on est parfois pas loin du Raggaeton !


  • S
  • Salsa

    Née aux alentours de 1930, la salsa signifie littéralement "sauce" en Espagnol. C'est une danse qualifiée de plutôt "technique", puisque basée sur des pas relativement simples, mais qu'il faut exécuter à un tempo soutenu et en alternance avec son partenaire, ce qui rend sa pratique par définition deux fois plus technique. La salsa et ses différentes variantes (Salsa brésilienne, Salsa Cubaine ou la Salsa Colombienne, très pratiquée en Amérique du Sud) compte de très nombreuses séquences de pas. Certains inspirés du mambo, d'autres de la musique Cubaine. Le principe de la danse consiste à diviser chaque mesure en 8 croches (ou pas), et à poser les pieds droit (d) ou gauche (g) sur certains temps bien définis. Les combinaisons et enchaînements de pas sur des séquences de 8 temps laissent entrevoir le niveau des salseros de haut niveau. En s'inspirant de la Salsa, sur "My Body sur ton Body", les Zouka ont divisé chaque temps en 16 double-croches et accentué le quatrième et le septième temps, afin de rendre le rythme plus entrainant encore ! Simple non ?


  • Z
  • Zouk

    Le zouk est à l'origine une danse inspirée des danses de carnaval, a des tempos qualifiés de "Voyé Monté" (rapides). Ses cuivres forts en font une musique dynamique qui vient forcément des îles, plus précisément de la Guadeloupe et de la Martinique. Il a été très populaire dès son apparition dans le tout début des années 1980. Une variante très répandue aux Antilles est le Zouk-Love, également appelé Kolé-Séré.

  • Zoukafricanism (zoukafricanisme ou encore zouk-africanism)

    Le Zoukafricanism est un genre musical crée par le collectif défrisé éponyme. Pour ce qui est des influences, on vous a déjà beaucoup aidé sur cette page ! Et maintenant : dansez ! ;-)



* L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
Le contenu de ce lexique vous est proposé à titre informatif et ne revêt aucun caractère légal ou contractuel.

Sites Référents - Mentions Légales
© 2011-2017 / LOL PRODUCTIONS - ZOUKA